La MAJORation du net ?

Posté le Mardi 24 fĂ©vrier 2009 à 1 h 19, Read it in english with Google

Il est beaucoup plus dur de trouver un titre impartial que de prendre parti quand on parle du droit d’auteur, ou plutĂ´t de tout ce qui l’englobe. Mais vu le remous sur le sujet en ce moment, il me semblait nĂ©cessaire de prĂ©senter Ă  mon tour mon petit point de vue la dessus.

Enfin publique

Tout Ă  plus ou moins commencĂ© pour le commun des mortels Ă  cause (ou grâce) de la la tribune de Luc Besson sur Le Monde, suivi par son interview sur tf1 (pas trouvĂ© de video en ligne encore : qui dĂ©tient les droits ? ) qui a engendrĂ© la fermeture du site beemotion (diffuseur de vidĂ©o streaming). Tout ça a Ă©tĂ© mis en valeur par les absurditĂ©s de FrĂ©dĂ©ric Lefebvre dans son l’interview sur 20minutes. Je fĂ©licite les mĂ©dias audiovisuelles qui ont enfin su mettre le feu au poudre pour une fois. J’espère bien que celui-ci Ă©claire le grand publique sur les dossiers de l’assemblĂ©s concernant la proposition de loi nommĂ©e Internet et CrĂ©ation. Après la loi DADVSI passĂ©e au travers je ne sais encore comment, j’avais peur que l’histoire ne se rĂ©pète. Bien heureusement ce n’est pas le cas, Plein Ecran en remet une couche avec le face Ă  face entre le PDG d’Universal et le crĂ©ateur de la quadrature du net. Je remarque que les lois portants des prĂ©judices direct sont beaucoup plus Ă©coutĂ©es que les autres.

Petit récap

Lorsque vous acheter un enregistrement audio ou vidĂ©o (numĂ©rique ou sur support physique) vous n’avez pas la garantie que celui-ci marche sur votre matĂ©rielle bien que conforme au support, puisqu’il faut qu’il prenne en compte les mesures de protection qui ont Ă©tĂ© installĂ©es Ă  votre insu. Mesures prisent pour que vous ne puissiez plus faire de copie de celui-ci, mĂŞme dans un cadre privĂ©e (la copie privĂ©e n’est plus un droit c’est une autorisation). Pourtant actuellement lorsque j’achète une clef usb (mp3 ou non), un disque dur externe (multimĂ©dia ou non), ou mĂŞme un tĂ©lĂ©phone multimĂ©dia, je paye une taxe pour la copie privĂ©e…

Tout le monde c’est rendu compte que ça n’a pas marchĂ©. Les DRM ont Ă©tĂ© rejetĂ© par les utilisateurs, il a fallu 10 ans quand mĂŞme pour que l’industrie s’en rende compte. A part bien sur l’Apple pourrie de l’intĂ©rieur qui reste fidèle a son image (Ă  propos ils ont mis un brevet sur les Ă©cran multi-touch et ont refusĂ© de participer Ă  gĂ©nĂ©ralisation des chargeurs de portables). Il n’y a pas 2 mois j’ai reçu un mail de Virginmega m’indiquant que j’avais le droit de tĂ©lĂ©charger un titre, quand j’ai vu que c’Ă©tait un titre avec DRM j’ai simplement fermĂ© la page. J’aurais bien aimĂ© connaitre le taux de transfo de leur emailling, de mĂŞme que j’aimerais connaitre le nombre de millions qui sont passĂ©s sous le nez des sites comme ça, voulant contrĂ´ler l’utilisation du produit faite le consommateur.

Qu’est ce qu’on me propose maintenant ?

Que les DRM ont Ă©tĂ© mis Ă  la poubelles, c’est maintenant un fait. Mais depuis combien de temps ? Assez pour avoir un retour ? j’en doute. Il va falloir mettre en place la communication les cocos parce que pour l’instant vous restez toujours des arnaqueurs pour tout ceux qui ont dĂ©jĂ  achetez chez vous. Le truc c’est que maintenant ils ont trouvĂ©s mieux que votre pauvre plateforme en ligne, lourde et parfois toujours dĂ©pendantes du système de l’utilisateur. Le P2P c’est simple, je cherche, je trouve, je pompe. Dans beaucoup de cas ça me prendra mĂŞme moins de temps que d’acheter chez vous, c’est mutli-plateformes, j’ai mĂŞme pas besoin de donner mes coordonnĂ©es et en plus c’est gratuit. Ben mince alors, vous ĂŞtes un peu dans le caca. Ah quand mĂŞme c’est illĂ©gal… mais mon cousin, mon collègue, mon pote et mon père (sans compter les liens de deuxième degrĂ©s et les personnes âgĂ©es) l’utilisent aussi et n’ont jamais eu aucun problème. Et puis mince je paye des taxes quand mĂŞme. Bon ça m’apporte des virus si je fais pas attention mais Ă  ce qu’on m’en a dis les applications qui permettent de faire presque la mĂŞme chose avec autant de simplicitĂ© (DRM en plus) ne sont pas exemptĂ© de failles qui mettent en pĂ©ril la sĂ©curitĂ© de mon ordinateur. Bref j’attends toujours un Ă©quivalents payant.

Je ne parle bien sur pas en mon nom dans le paragraphe prĂ©cĂ©dent. Je ne tĂ©lĂ©charge jamais de musique. La raison est simple je prĂ©fère les webradios comme frĂ©quence 3 ou encore m2 ou encore les services gratuits comme deezer. Et lorsque j’aime vraiment un morceau, soit je ne connais pas le titre, soit le seul endroit oĂą je peux le tĂ©lĂ©charger est sur un site biĂ©lorusse ou bien illĂ©galement (il faut dire que je suis difficile).

Cela dit ça semble bouger de ce cĂ´tĂ©. C’est ce que je remarque avec spotify, j’avais presque envie d’y souscrire, juste pour voir. Pour ce qui est des films, honnĂŞtement j’ai rien trouvĂ©. Le meilleur prix Ă©tant Ă  4 € le film pour 24h… C’est presque le prix d’une place de cinĂ©ma, je peux voir le film seulement 6 mois après ça sortie et en plus je dois payĂ© mon installation audiovisuelle sur laquelle je ne suis mĂŞme pas sur de pouvoir regardez le film (support prĂ©vue pour PC uniquement) et je devrais payer la redevance TV en plus…. Et Ă  part moi personne n’a l’impression de me prendre pour une pomme ? Cela dit je m’essaierais peut-ĂŞtre Ă  la location de bluray pour amortir enfin mon matĂ©riel, c’est la seule valeur ajouter que je peux en tirer.

Le vrai problème

Les majors vendent une marchandise archaĂŻque sans valeur ajoutĂ©e. Les CD, plus de vingt ans que ça existe, quelqu’un Ă  vu le prix baissĂ© ? Le problème est le mĂŞme pour les logiciels et depuis toujours. Le truc c’est qu’avec les logiciels on peu largement s’Ă©tendre pour fournir un service supplĂ©mentaire, et qu’au final ceux qui en font des contrefaçons ne sont pas rĂ©ellement intĂ©ressĂ© par le produit et ne serait donc de toutes façon probablement pas des acheteurs potentiels. A dĂ©faut de payer le produit, ils participent quand mĂŞme Ă  ça publicitĂ©. Mais la musique ça marche pas pareil, ou du moins, personne n’a encore trouvĂ© un fonctionnement Ă©quivalent. HonnĂŞtement je pense que les morceaux avec DRM aurait pu marcher s’ils avaient Ă©tĂ© distribuĂ© gratuitement, mais lisible uniquement sur le support sur lequel il a Ă©tĂ© tĂ©lĂ©charger (le PC quoi) sans avoir la possibilitĂ© de le mettre sur son baladeur ou autre, voir mĂŞme le limiter dans le temps. L’offre payante proposerais donc un fichier sans DRM haute qualitĂ© exportable sur tout support. ça se serait une valeur ajoutĂ©. ça brouillerait les pistes de pas mal de rĂ©seaux qui seraient bondĂ© de morceau avec DRM (pour un temps). Mais après tout c’est ce que fait deezer, sauf qu’il le fond mal. Au lieu de pointer iTunes ou amazon comme partenaire de vente, ils feraient mieux de se tourner vers une rĂ©elle plateforme de tĂ©lĂ©chargement sans DRM. Spotify pourrait le faire très bien, mais l’installation d’un logiciel me parait vraiment repoussante pour qui Ă  dĂ©jĂ  Ă©tĂ© victime d’un virus (qui Ă  dĂ©jĂ  fait un sondage correct la dessus ?). Quelqu’un a t-il dĂ©jĂ  pensĂ© Ă  un système comme allopass pour faire payer un morceau ? Personne Ă  ma connaissance n’a encore fait de dĂ©marche simple pour l’utilisateur efficace pour la vente. Les gars vous ĂŞtes mauvais. Un bon gros catalogue, une bonne API pour l’affil histoire que tout le monde tente sa chance et mĂŞme moi je propose de la musique Ă  Ă©couter en lisant mes articles. Si votre chiffre d’affaire remonte pas après ça c’est vraiment que vous avez une image de marque pourri et que plus personne veut voir votre bugne.

Au final

Maintenant que tout commence a changer, supports (bluray, mp3) et offres (musique gratuite en Ă©coute, abonnements), que certains commencent enfin Ă  comprendre un peu ce dont on a besoin, on veut crĂ©er une lois m’interdisant d’ĂŞtre libre sur internet. Au vu des conclusions douteuses et auto-contradictoires, je constate avec tristesse qu’ils n’ont toujours pas compris comment s’organise le net. Oui M. Besson vous avez tord, il vaut mieux fermer votre facebook, il n’y a pas de place pour vous ici. Non M. Lefevre vous ne savez pas de quoi vous parlez, prenez un cour et arrĂ©tez de faire ce que vous rĂ©primandez. On comprend bien que vous dĂ©fendez votre supermarchĂ©, mais bon… on en a un peu marre de manger la mĂŞme chose et au mĂŞme prix en plus. Si vous restez encore dans votre coin, c’est maintenant que vous devez acheter une pioche, avant que vous ne puissiez mĂŞme plus la payer. Une attitude comme ça, ça passait bien avant vu que les mĂ©dia contrĂ´laient la majoritĂ© des canaux d’informations mais c’est de moins en moins vrai aujourd’hui. Cela dit ça risque malheureusement de le redevenir si cette loi passe… Et ce seront encore les gens qui ont une connaissance assez poussĂ©e dans les rĂ©seaux qui sauront oĂą passer pour ĂŞtre tranquille. Mais alors pourquoi j’Ă©cris tout ça moi ! ;)

Merci Ă  UFC-que-choisir pour l’excellent site ça-va-couper !!!
La loi Création et Internet en 10 questions
Pirates Vs Pires rats ?
Hadopi 4 Dead

Allez luc on t’en veux pas.

Une réponse à “La MAJORation du net ?”

  1. Top streaming

    « Le « Rapport Hadopi » n’est ni plus ni moins qu’une opération d’intox »

Laissez un commentaire :